login  SE CONNECTER

DIVEST VAUD

POUR QUE NOS RETRAITES RESPECTENT LA PLANETE

15 juillet : lettre à la CPEV

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs les membres du Conseil,

Nous constatons avec plaisir que notre caisse de pension est notée positivement : « bonnes pratiques / en amélioration » dans l'étude comparative du WWF sur les caisses de pensions, 2018/2019 en matière d'investissements responsables.

Toutefois, le même rapport relève que : « Le thème du climat et plus particulièrement les risques et les opportunités liés aux changements climatiques est insuffisamment considéré par les caisses de pensions. ». Pour sa part, l'Office fédéral de l'environnement a rendu la CPEV attentive, en 2017 déjà, que sa politique d'investissement favorisait un réchauffement mondial de 4 à 6 degrés.

Dans votre réponse du 27 mai à l'attention de l'Alliance Climatique, nous ne trouvons pas d'affirmation d'une politique claire et urgente pour que l'investissement de nos retraites respecte l'Accord de Paris. L'inscription d'une stratégie climatique dans la Charte de l'investissement responsable ainsi que vos efforts en vue d'exclure les sociétés actives dans le charbon sont certes des signaux positifs ; ils n'en demeurent pas moins insuffisants.

Nos jeunes et moins jeunes clament l'urgence climatique dans nos rues et jusque dans les locaux des Retraites Populaires. Plus d'un millier d'institutions à travers le monde représentant 8'800 milliards de dollars désinvestissent des énergies fossiles. Le fonds Rockfeller et le fonds souverain norvégien, entre autres, ont décidé d'abandonner ces placements risqués.

Jacques Dubochet, Philippe Thalmann, Luc Recordon et Charles Kleiber notamment, ont relayé ces alertes lors de notre conférence de presse du 24 mai. Au vu de la facilité avec laquelle celle-ci a pu être organisée, de sa large couverture médiatique et des soutiens de tous les horizons, il apparaît que chacun est saisi de l'importance de ce sujet.


En moins de deux mois, le site divest-cpev.ch a recueilli plus de 1'000 signatures demandant à la CPEV que ses investissements respectent l'Accord de Paris. Une commission du personnel, deux syndicats de la fonction publique – SSP et SUD – relayent déjà cet appel citoyen.
Nous rencontrerons le troisième – la FSF – à fin août.

 

Forts de ces appuis nous demandons aujourd'hui à la CPEV de :

  • Publier au plus vite

    • le rapport de l'Office fédéral de l'environnement sur les tests de compatibilité climatique (2017) ;

    • l’exposition aux risques de transition de la CPEV.

Cela donnera un point de référence neutre quant aux actions entreprises.

 

  • Présenter un plan d'action clair définissant

    • les objectifs chiffrés d'alignement sur l'objectif climatique
      Par exemple : décarbonisation du portefeuille à hauteur de 50% en 2025, 100% en 2030 ;

    • les actions de minimisation des risques de transition ;

    • les bases de calcul et la publication des résultats intermédiaires.

 

Par ailleurs, nous sollicitons une rencontre au mois de septembre avec les responsables de la CPEV afin de pouvoir discuter, comprendre et transmettre ensuite à nos signataires les avancées de nos retraites vers des investissements respectant l'Accord de Paris et protégeant nos avoirs de la bulle carbone.

Conscients de l'importance du défi auquel la CPEV doit faire face et convaincus qu'il n'est plus temps d'y déroger, nous vous transmettons, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les membres du Conseil d’administration, nos salutations les meilleures.

 

Etienne Schaufelberger
Coordinateur DIVEST VAUD