Page d'accueil du site Reseau43    
FR  |  DE
login  SE CONNECTER

Les investissements climaticides du Crédit Suisse

Les scientifiques indiquent que brûler plus d’un tiers des réserves d’énergies fossiles conventionnelles existantes ferait dépasser la barre de 1,5 degrés de réchauffement climatique  (objectif de l'Accord de Paris de 2015) (1 ). Alors que certaines institutions financières publiques (2) et beaucoup des grandes banques européennes (telles que BNP Paribas ou ING) réduisent leurs investissements dans les entreprises d’énergies fossiles, le Crédit Suisse continue de les financer. Pire, il soutient notamment des entreprises exploitant et recherchant de nouveaux gisements : pour près de 15 milliards de dollars depuis 2016.

La banque finance ainsi surtout le développement des énergies non-conventionnelles, dites « extrêmes »: « fracking » (extraction par fracturation hydraulique), sables bitumineux, forages dans l’Arctique et en très haute mer, ainsi que le charbon et le gaz liquéfié (LNG), ceci pour un total de 16,048 mia de dollars depuis 2016. Elle a notamment investi 9,167 milliards de dollars dans le fracking dans cette période (3). Cela est particulièrement désastreux, car les fuites de méthane impliquées font que le gaz de fracking produit jusqu’à trois fois plus de gaz à effet de serre (GES) que le gaz conventionnel (4). L’extraction des sables bitumineux émet de 3 à 4,5 fois plus de GES que le pétrole conventionnel (5).

Le Crédit Suisse est aussi impliqué dans les oléoducs et gasoducs associés les plus contestés d’Amérique du Nord (6).

Depuis 2016, le Crédit Suisse a investi 57 milliards de dollars dans les énergies fossiles. Elle est ainsi un des trois plus importants financeurs des énergies fossiles en Europe (7).

 

1 https://unfccc.int/news/most-fossil-fuels-must-stay-in-the-ground-new-study

2 Les fonds souverains de la Norvège, ou recemment de l’Irlande, par exemple.

3  https://www.banktrack.org/download/banking_on_climate_change_2019_fossil_fuel_finance_report_card/

4 https://www.rosalux.eu/topics/social-ecological-transformation/methane-emissions/

5 http://www.lemonde.fr/energies/article/2015/02/19/en-alberta-l-oir-noir-de-la-discorde_4579499_1653054.html

6 Entre autres, le DAPL passant à Standing Rock, le Keystone XL, le TransMountain au Canada et des gasoducs de fracking au Mexique.

7  https://www.banktrack.org/download/banking_on_climate_change_2019_fossil_fuel_finance_report_card/