login  SE CONNECTER

DIVEST VAUD

POUR QUE NOS RETRAITES RESPECTENT LA PLANETE

Climat-compatibilité des investissements

La CPEV a l’obligation légale (article 17 de la LCPde l'État de Vaud) de définir une stratégie en matière de développement durable et d'investissements responsables . Avec sa Charte d'investissement responsable, gerée par Retraites Populaires, elle intègre les critères de durabilité (Environmental, Social, Governance ESG).

La Caisse exclut les sociétés actives dans les bombes à sous-munitions et mines antipersonnel et les sociétés dont plus de 5 % du chiffre d’affaires est lié à l‘armement nucléaire. Cela ne correspond qu'au minimum absolu tel qu'appliqué par l'l'Association suisse pour des investissements responsables (ASIR) dans ses critères d'exclusion.

Aucune disposition de cette Charte adresse le changement climatique; dès lors, il n'y a pas de climat-compabilité.

A la suite de l'intervention écrite de CPEV DIVEST en 2018 (voir ci-dessous), la CPEV reconnaît néanmoins qu'elle devra aborder la question des risques financiers liés au climat.

Membre du ETHOS Engagement Pool, qui limite son influence sur des sociétés cotées en Suisse, donc ne travaille pas avec les entreprises (fossiles) étrangères.

La CPEV est membre du nouveau ETHOS Engagement Pool International qui est devenu actif en juin 2018 avec un programme multi-annuel d’engagement demandant à 8 compagnies d’électricité européennes de se préparer à un avenir faible en carbone. Dans ce contexte, la Caisse est également membre de la Climate Action 100+, laquelle s'engage à la mise en oeuvre de l'Accord de Paris.

Juin 2018 : La Caisse devient cosignataire du 2018 Global Investor Statement to Governments on Climate Change dans lequel plus de 300 investisseurs mondiaux, y compris des investisseurs institutionnels de premier plan, appellent les gouvernements à prendre des mesures plus énergiques pour mettre en œuvre l'Accord de Paris sur le changement climatique.

Enfin, la CPEV est devenue signataire de l'Investor Decarbonization Initiative de ShareAction. Cette initiative d'engagement climatique vise à garantir que les entreprises utilisent 100 % d'énergie renouvelable, augmentent leur efficacité énergétique et passent à la mobilité électrique.

Cependant, l'impact de tout ce Investor's Engagement prévu sur les entreprises du secteur des énergies fossiles reste incertain. Ces mesures et déclarations seraient plus crédibles si la Caisse s'engageait à une stratégie climatique et à l'exclusion de toutes les entreprises d'énergie fossile. Compte tenu de l'absence d'activité dans les investissements propres, ces co-signatures apparaient (encore) comme des mesures alibi.